Dec 1, 2016

The founding principle of all the activities of Zdenek and Michaela Bakala is, truly, the courage, which must, according to their belief, always go hand in hand with responsibility.
Visit site Bakala Philanthropy.

English   |   Français

Etudier à l’étranger

LE DÉCLIC ET LE NON-CONFORMISME

PREMIÈRES DÉMARCHES

AUTRES DÉMARCHES NÉCESSAIRES

Fin 2012, la fondation zdenek et michaela bakala a lancé son programme de bourses destiné à des étudiants Résidant en suisse, pour effectuer des études, niveau master ou doctorat, dans des universités sélectives et Prestigieuses, principalement aux etats-unis et au royaume-uni.

Lors de la première sélection de ses candidats en 2013, la fondation a offert la possibilité à six étudiants romands De poursuivre une partie de leur cursus académique à la harvard law school, à la harvard medical school, à la Stanford university, à la yale university, à la georgetown university et à la boston school of law.

Ces étudiants ont dû faire preuve de motivation, de persévérance et de courage afin de postuler puis de se Faire accepter dans ces institutions.

Souhaitant inspirer d’autres étudiants à relever un tel défi et les informer des divers aspects à considérer à cet effet, la Fondation a décidé de rassembler dans ce petit guide certaines de leurs expériences et recommandations.

Ces quelques lignes ne se veulent pas exhaustives mais une première source de référence pour de futurs candidats ambitieux et Talentueux, désireux d’él argir leur horizon en visant l’excellence dans l a poursuite de leur carrière académique et professionnelle.

Du fait de l a variété des domaines soutenus par l a fondation, le présent guide se limiter a aux a spec ts génér aux.

LE DÉCLIC ET LE NON-CONFORMISME

La plupart de nos candidats nous ont indiqué avoir eu, à un moment ou à un autre, une personne les ayant inspirés et motivés à croire en leurs compétences et à oser avoir des ambitions supérieures : un professeur, un collègue plus avancé dans ses études, un maître de stage, un membre de leur famille.

En effet, seuls ils n’auraient bien souvent jamais osé viser l’excellence et se seraient satisfaits d’une part du confort de leur aisance intellectuelle et personnelle, d’autre part des conditions d’études privilégiées en Suisse en comparaison internationale.
La concurrence vivace, la lourdeur des démarches administratives, la longueur des délais de postulation, les coûts : autant d’obstacles qui paraissent de prime abord insurmontables et qui vous seront constamment rappelés par votre entourage.
Ne pas se laisser décourager, croire en ses forces de vouloir faire plus et autrement. Accepter que toute l’expérience ainsi acquise sera forcément utile, d’une manière ou d’une autre, en bref être non conformiste : une attitude commune à tous nos boursiers.

A RETENIR: se mettre rapidement en contact avec des étudiants ou personnes partageant cette volonté d’excellence – postuler à l’obtention de prix ou de récompenses – rechercher des informations sur les universités américaines et anglaises sur internet le plus tôt possible – s’informer auprès de professeurs et assistants déjà partis dans de telles institutions, – contacter des étudiants de votre université suisse déjà partis, pex pour de l’aide dans votre recherche de logement.

PREMIÈRES DÉMARCHES

Passée l’euphorie du premier élan, c’est une course contre la montre qui débute pour fournir dans des délais souvent très courts, un important volume de documents aux universités étrangères visées.

DÉLAIS

Les délais d’inscription varient d’une université à l’autre (automne ou printemps en général). Pensez-donc à commencer vos démarches de postulation au moins une année, à une année et demie avant la date d’entrée prévue.

PROCESSUS D’INSCRIPTION

Parmi les documents standard que vous aurez à fournir figurent :

  • vos résultats académiques et vos attestations d’activités en dehors de vos études (en anglais, parfois certifiées)
  • les résultats d’un test d’anglais (TOEFL, ILTS, etc.)
  • les scores de tests standard tels que le GRE (Graduate Record Examination) ou le GMAT (Graduate Management Admissions Test)
  • des lettres de recommandation d’un ou deux professeurs
  • une lettre de motivation
  • un budget de vos dépenses
  • des indications sur vos sources de revenus pendant votre séjour

 

RÉSULTATS ACADÉMIQUES ET ATTESTATIONS D’ACTIVITÉS EN DEHORS DE VOS ÉTUDES

Si vous débutez vos études en Suisse avec l’idée de postuler plus tard dans des universités très sélectives aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, vous devrez forcément viser l’excellence dans vos résultats académiques (en général une moyenne de 5 sur 6 ou plus). Vous mettrez ainsi un maximum de chances de votre côté. L’approche américaine notamment, favorise les étudiants aux multiples talents et intérêts. Si vous ne possédez pas la maîtrise d’un sport, d’un instrument de musique ou d’un autre intérêt particulier, pensez alors à
vous engager dans des activités dès le début de vos études universitaires. Acquérir tôt une expérience pratique vous permettant de vous faire connaître de certains professeurs comme par exemple devenir assistant de l’un d’eux peut aussi s’avérer utile.

TOEFL ET AUTRES TESTS D’ANGLAIS

La plupart des universités américaines et anglaises exige des étudiants qui ne sont pas de langue maternelle anglaise la preuve de leur niveau dans cette langue.
Il faut donc passer le test du TOEFL (« Test of English as a Foreign Language »), soit dans sa version papier, soit dans sa version internet. Les scores requis varient d’une université à l’autre. Il y a des délais de présentation de l’examen et il convient de se renseigner suffisamment à l’avance pour les connaître et obtenir à temps son résultat.

A RETENIR: s’informer sur les sites du TOEFL (www.ets.org) ou de l’IELTS (www.ielts.org).

TESTS STANDARD (GRE, GMAT)

L’admission à certains programmes d’études de deuxième cycle aux Etats-Unis nécessite la réussite de tests standardisés tels que le GRE (Graduate Record Examination) ou le GMAT (Graduate Management Admission Test). Ils mesurent les compétences de raisonnement verbal, de raisonnement quantitatif, d’analyse critique et de rédaction analytique et figurent parmi les plus reconnus au monde. Il existe des centres en Suisse pour les passer à dates fixes.

A RETENIR: s’informer sur les sites du GRE, du GMAT ou de tout autre test standard requis (www.ets.org/gre) (www.mba.com/global).

LETTRES DE RECOMMANDATION

Il vous sera également demandé une ou deux lettres de recommandation de vos professeurs attestant de vos résultats, de votre motivation, de l’adéquation du choix de l’université par rapport à votre cursus d’études ou de recherche.

Le mode d’enseignement en Suisse souvent en auditoire durant les premières années d’études, ne facilite pas les contacts personnalisés entre enseignant set étudiants. De plus, les professeurs effectuant assez rarement ce genre d’exercice en comparaison internationale, il vous faudra donc le plus tôt possible vous faire connaître de certains d’entre-eux afin de pouvoir, le moment venu, leur demander de vous rédiger une lettre de recommandation. En général cette lettre sera adressée scellée, directement par le professeur à l’institution en question, et vous n’aurez pas connaissance de son contenu.

A RETENIR: se faire rapidement et efficacement connaître des professeurs – rechercher ceux qui ont eu une expérience dans une université américaine ou anglaise de haute notoriété – si votre domaine d’études le permet, travailler avec eux.

LETTRE DE MOTIVATION

La lettre de motivation va permettre de définir les raisons qui vous motivent à étudier dans l’université choisie. En particulier pour les Etats-Unis, elle doit contenir des éléments personnels, mis en lumière par des exemples concrets. Il est utile de consulter des modèles, accessibles sur des sites web d’aide à la postulation dans des institutions américaines ou de se renseigner auprès de collègues qui en ont déjà rédigées.

A RETENIR: prendre soin à la rédaction de la lettre de motivation et s’informer tôt des exigences de l’institution hôte en la matière.

BUDGET

Afin d’établir précisément vos besoins financiers, vous devrez établir un budget. La plupart des universités américaines ou anglaises indiquent sur leur site internet des budgets estimatifs de leurs frais d’inscription et des frais d’entretien dans leur pays. Attention : ceux-ci sont estimatifs et souvent les frais réels se révèlent supérieurs.

A RETENIR: discuter et échanger avec des étudiants ayant déjà étudié aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni pour connaître les coûts actuels et les divers postes de votre budget à prévoir.

SOURCES DE FINANCEMENT

Très tôt dans le processus de postulation auprès de l’université américaine ou anglaise, vous devrez indiquer si vous disposez des ressources financières suffisantes pour votre séjour. La réalisation de cette condition augmentera considérablement vos chances d’admission.
La question est donc : faut-il postuler dans des universités si onéreuses si l’on n’a de toute manière pas les moyens financiers de se les offrir ?

La réponse est OUI et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord la motivation et l’excellence du candidat sont considérés comme l’élément le plus important pour la plupart des universités. Ensuite, parce que même s’ils sont difficiles à obtenir, des moyens de financement existent, offerts soit par les universités américaines ou anglaises elles-mêmes, soit par des gouvernements étatiques, soit encore par des organismes ou fondations privés, tels que la Fondation Zdenek et Michaela Bakala. L’excellence et la motivation doivent être vos moteurs et non l’insuffisance de vos moyens financiers vos freins !

Si vous discutez avec vos aînés ayant étudié dans certaines de ces universités américaines ou anglaises réputées, vous constaterez d’ailleurs que la plupart d’entreeux ont bénéficié de telles bourses. Parfaitement consciente que cet obstacle est l’un des plus difficiles à surmonter, notre Fondation entend précisément apporter son soutien à ce niveau-là. En postulant à l’avance auprès de notre Fondation pour une aide financière, vous augmenterez vos chances d’admission dans l’université visée.

A RETENIR: rechercher plusieurs sources de financement différentes – faire en parallèle postulation et demande de bourse.

RECONNAISSANCES DES RÉSULTATS

La plupart des universités suisses ont conclu des accords d’échanges bi- ou multilatéraux avec de très bonnes universités dans de très nombreux pays dans le monde permettant aux étudiants d’effectuer une partie de leurs études à l’étranger à des conditions très favorables en termes financiers et de reconnaissance des résultats académiques. Les départements de mobilité des universités suisses jouissent d’une longue expérience en matière d’échanges d’étudiants sous la houlette de ces accords.
Par contre, la très forte demande internationale pour les universités américaines ou anglaises figurant dans le haut des classements internationaux de notoriété rend souvent inutile pour celles-ci la conclusion d’accords d’échanges du type de ceux mentionnés ci-dessus. Il est donc plus compliqué d’obtenir des reconnaissances de diplômes ou de notes lors d’un séjour individuel, en dehors de tout accord universitaire pour ces dernières. La charge financière se révèle aussi plus lourde puisqu’à défaut d’accords, aucune exemption ou réduction de
frais d’inscription n’est accordée.
Consciente de cette situation, notre Fondation souhaite précisément faciliter l’accès à ces institutions d’un point de vue financier. Par contre, il reviendra aux étudiants d’éclaircir très tôt dans le processus, les conditions de reconnaissance de leurs diplômes et cursus. Swiss ENIC et le Service d’information et de documentation de la Conférence des Recteurs d’Universités suisses pourront vous fournir des informations nécessaires à cet effet (www.crus.ch).

AUTRES DÉMARCHES NÉCESSAIRES

ASSURANCE-MALADIE

Toutes les institutions exigent que leurs visiteurs aient une couverture contre la maladie. Souvent, il est nécessaire de conclure l’assurance-maladie proposée par l’université étrangère. Vérifiez assez tôt les conditions de couverture de votre assurance durant votre séjour à l’étranger.

PERMIS DE SÉJOUR

Un séjour d’études aux Etats-Unis supérieur à 90 jours nécessite l’obtention d’un visa. Si vous êtes suisse, il faudra vous rendre physiquement à l’Ambassade américaine à Berne après avoir rempli les formalités préalables. Il vous sera demandé la preuve des ressources financières à votre disposition pendant vos études. Ces démarches peuvent prendre 2 à 3  mois. (http://bern.usembassy.gov)

Pour le Royaume-Uni, les titulaires de passeports suisses ou de pays membres de l’Espace Economique Européen (EEE), dont les pays de l’Union Européenne font partie, n’ont pas besoin de visa pour y effectuer leurs études. www.gov.uk/government/world/switzerland

Vous connaissez maintenant les principales exigences des universités américaines et anglaises : vous pouvez donc passer à l’action en rassemblant le plus tôt possible toute la documentation utile.


La Fondation Zdenek et Michaela Bakala, ainsi que ses boursiers, sont à votre disposition pour vous aider et vous soutenir dans ces démarches.


© Fondation Zdenek et Michaela Bakala